Champ de compétences

La vie est parfois difficile et nous donne de nombreuses raisons de rechercher l'aide d'un psychologue. Il est en effet scientifiquement établi que la "béquille chimique" que constituent les psychotropes (anti-dépresseurs, anxyiolitiques..) n'est jamais une réponse suffisante au mal-être du sujet.  

Pour vous aider à mieux cerner votre propre malaise, vous trouverez dans les liens ci-dessous (items surlignés en orange) quelques illustrations du champ de compétences au sein duquel mes patients me sollicitent en tant que psychologue clinicien :

 

 

 

Plus généralement, en tant que psychologue clinicien, que ce soit en suivi thérapeutique individuel, conjugual ou familial, je suis en effet amené à intervenir dans des domaines aussi variés que :

  • Difficultés relationnelles (familiales, amoureuses, sexuelles ou professionnelles) ;
  • Le manque d'estime de soi, une difficulté temporaire ou installée, et tout mal être dont on peine à définir les causes ;
  • Problématiques se rapportant à la parentalité (conflits familiaux, sépararations, familles recomposées, malaise adolescent, adoption..) ;
  • Répétitions d'échecs amoureux ou professionnels ;
  • Surpoids chronique, obésité, ou tout problème de santé dont on peut supposer une étiologie d'ordre psycho-affectif ;
  • Troubles du sommeil
  • Violences sexuelles, attouchements, agressions, harcèlement, criminologie ;
  • Accompagnement de l'enfant précoce, précocité, sujet Haut potentiel ;
  • Psychopédagogie, pédopsychologue ;
  • Identité et orientation sexuelle ;
  • Lorsque les liens ne semblent plus possibles, médiations dans le cadre de conflits familiaux  ;
  • Problématique autour du désir d’enfant / accompagnement PMA, adoption ;
  • Thérapies familiales - lorsqu'il devient nécessaire de reconsolider des liens en souffrance ;
  • Supervision et animation de groupes de parole thérapeutiques ;
  • Coaching, développement personnel ;
  • Autisme, schizophrénie, trouble bipolaire, trouble de la personnalité ;
  • Phobie, tabagisme 
  • Injonction de soins pour des sujets en suivi judiciaire ;
  • Evénement traumatique ou situation personnelle douloureuse :
  • Accompagnement dans le cadre d'une perte d’autonomie ou fin de vie. 
  • Soutien psychologique dans le cadre d'une maladie de longue durée
  • Deuil